6 pistes pour persister dans l’effort en cas de baisse de motivation

Effort motivation

Mes chers amis bonjour,

si vous avez déjà appliqué un bon nombre de mes concepts pour travailler la musique au quotidien, vous avez surement remarqué que ce n’est pas facile tous les jours. Il arrive que des fois notre motivation fasse grève et que travailler la musique relève davantage du calvaire que de la partie de plaisir.

À l’heure où j’écris cet article, je suis submergé de tâches et de projets, je travaille d’arrache pieds depuis plusieurs mois, je dépense beaucoup d’énergie pour au final très peu de résultats donc si vous traversez également ce genre de phases je suis bien placé pour vous comprendre.

 

Les 3 phases d’élaboration d’un projet

 

Pour commencer, sachez que ce genre de phases sont parfaitement normales et il est indispensable que vous appreniez à les gérer si vous voulez réussir.

Quand on se lance dans un nouveau projet, on est enthousiaste, motivé et on se sent capable de soulever des montagnes. C’est la phase de germination. 

On a tous des amis qui viennent nous annoncer avec fierté leurs nouvelles résolutions du nouvel an, pour les abandonner au bout de deux semaines. Si vous pratiquez une activité collective vous remarquerez aussi qu’on commence l’année à 50 personnes et qu’on la termine à 5.

 Mais que se passe-t-il ? Quel est donc ce mal qui frappe l’humanité tout entière ?

Pour les plus motivés uniquement...

- Le matériel pour enregistrer tes premiers tubes !

- Les bases pour composer des instrus qui te ressemblent !

- Mes secrets d'écriture pour toucher ton public avec les mots !

Et bien après la phase de germination, on entre dans la traversée du désert et c’est là que les choses se gâtent… Les premières difficultés commencent à apparaître, l’enthousiasme initial laisse place à la routine, on fait beaucoup d’effort pour peu de résultats et au final, c’est dans cette phase que la plupart des gens abandonnent.

Persister et tenir bon pendant cette traversée du désert va faire toute la différence entre ceux qui réussissent et ceux qui échouent.

Si vous persévérez, tous vos efforts vont finir par payer et vous aller entrer dans la phase 3, la phase d’aboutissement. 

Mais alors… Comment puis-je rester motivé pendant cette traversée du désert ?

Voici des pistes…

 

Des pistes pour rester motivé

 

Ayez un « pourquoi » fort

 Qu’est-ci fait la différence entre ceux qui abandonnent dès les premières difficultés et ceux qui persévèrent malgré la souffrance ?

Une grande partie de la réponse à cette question est dans le « pourquoi ? ».

 

  • Pourquoi voulez-vous apprendre à faire de la musique ?
  •  En quoi c’est important pour vous ?
  •  Quelles valeur profonde se cache derrière cette envie de faire de la musique ? Partager et rendre heureux les gens ? Enfin exprimer ce que vous avez retenu en vous depuis des années ? Être reconnu par vos semblables ? Être plus libre ? Retrouver le calme ?
  •  Qu’est-ce qui vous anime et vous donne envie de vous lever le matin ?

 

Prenez le temps de répondre à ces questions parce que je vous garantis qu’avec un pourquoi en accord avec votre personnalité profonde vous serez capable d’endurer les pires souffrances et de persévérer malgré tout. Il est là le secret de la volonté légendaire des grands champions.

Ecrivez vos motivations profondes en gros avec une image qui vous plait et affichez les dans votre espace de travail. Ainsi, un simple coup d’oeil suffira à vous motiver et vous redonner la force d’avancer.

 

Ménagez vous 

La réussite n’est pas un sprint mais une course de fond, l’essentiel étant de ne pas s’arrêter. Lorsque vous sentez une baisse de motivation, ralentissez la cadence, faites des sessions plus « light » tout en continuant à les faire.

Si 1 h 30 du guitare par jour c’est trop pour vous, passez à 45 minutes. L’idée générale, c’est de réduire votre temps de travail en vous focalisant sur l’essentiel.

Prenez aussi le temps de vous chouchouter et de prendre soin de vous. Si on ne prend pas soin de la poule, elle s’arrêtera de faire des oeufs d’or 😉

 

Soyez Précis

Il existe une loi qui s’appelle la loi de Pareto qui dit que seulement 20 % de votre travail vous apporteront 80 % des résultats.

Demandez-vous

 

  • Quels sont mes objectifs ?

  • Quels sont les 20 %de travail qui m’apporteront 80 % des résultats ?

 

Cela va vous permettre d’épurer votre travail, d’éliminer le superflu et de vous concentrer uniquement sur ce qui va vous faire progresser.

Si votre objectif actuel est d’apprendre à lire les notes, ne faites que de la lecture de notes, etc.

Avancez un pas après l’autre, un objectif à la fois ! La précision est votre meilleure alliée et si vous êtes dans le flou vous abandonnerez…

Vous devez déterminer avec exactitude ce que vous devez faire chaque jour. Savoir avec exactitude ce qu’on a à faire est vital lorsqu’on est fatigués et peu motivés. La clarté, c’est reposant et ça nous fait gagner énormément d’énergie.

 

Innovez

Il n’y a pas d’apprentissage sans répétition donc pour apprendre… On Répète ! Il est donc normal qu’à force de faire la même chose tous les jours, au bout d’un moment, on en ait marre…

Pensez à changer vos exercice, à apprendre de nouveaux morceaux, à trouver de nouveaux outils ludiques pour apprendre le solfège comme celui-ci.

Posez vous, prenez un moment et notez 20 façons de travailler différemment tout en arrivant au même objectif que celui que vous visez. Ne vous arrêtez pas avant d’en avoir trouvé 20.

Cet exercice est valable pour tous les problèmes dans votre vie et débloque votre créativité de façon incroyable.

 

Récompensez-vous

Ne soyez pas trop durs envers vous même. Si vous vous infligez de grandes quantités de travail qui demandent de grands efforts, récompensez-vous. Fêtez vos victoires aussi infimes soient-t-elles. Offrez vous au ciné, un resto, un livre, un habit, un jeu vidéo, regardez un film, une série, faites vous plaisir !

En vous octroyant de petites récompenses, votre cerveau va associer vos heures de travail au plaisir de la récompense qui va suivre et vous aurez bien plus de chances de rester motivés pendant les phases difficiles.

 

Mangez le crapaud aussi tôt que possible

Notez les tâche les plus chiantes de la journée et faite les au tout début de celle-ci. SI vous vous levez à 8 heures et que vous attaquez direct avec le solfège, à 8 h 30 vous aurez fait la tâche la plus chiante de votre journée et vous pourrez profiter d’un bon petit déjeuner.

 Elle est pas belle la vie ?! 😀

Retenez que plus la journée avance plus notre motivation baisse, donc faites ce qui est chiant en premier ! Je vous promet qu’en appliquant ça vous allez revivre !

 

J’espère de tout coeur que ce contenu va vous servir et que vous allez vous mettre à appliquer ces conseils. Ne soyez pas de ceux qui abandonnent ! Vous en êtes capables !

 Plus la route est difficile plus l’arrivée au sommet est jouissive !

 Bonne Traversée du Désert à tous !

Tom alias Kara Kalm

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...[hcshort id="5"]

4 réflexions au sujet de « 6 pistes pour persister dans l’effort en cas de baisse de motivation »

  1. Haha j’ai bien ri avec le conseil « mangez le crapaud aussi tôt que possible ! » 🙂
    j’ai trouvé ce dernier conseil vraiment très utile. En effet, plus on remet à plus tard les choses chiantes, et plus on perd sa motivation…

    La musique c’est plus qu’une passion, c’est un sacerdoce !! il faut une bonne dose d’abnégation et de détermination pour y arriver. Ainsi que de l’organisation, comme tu l’écrit dans ton article.
    Il m’arrive si souvent de déprimer, de me demander pourquoi je fais tout ça… Mais l’envie de continuer est toujours la plus forte au final ! 🙂

    J’ai remarqué que les musiciens sont souvent éternellement insatisfait des résultats qu’ils obtiennent, alors que tout le monde leur dit que leur musique est formidable !! ils sont parfois leur propre pire ennemi, sans s’en rendre compte.

    • C’est vrai que les artistes sont des éternels insatisfaits… Ils peuvent passer des heures sur un morceau pour au final le trouver nul alors que tout le monde dit le contraire…

      En même temps le milieu musical est tellement concurrentiel qu’il est difficile de se contenter de ses acquis… L’idée c’est de continuer à évoluer et dépasser ses limites de manière sereine sans s’auto-flageller parce que pour le coup c’est vraiment contreproductif en plus d’être un frein à notre créativité.

  2. J’ai aussi eu l’occasion pour mon site de découvrir de nombreuses biographies de musiciens, et c’est vrai que certains m’impressionnent par leur motivation stakhanovienne de tous les instants (je pense notamment à von Bülow)…ça m’impressionne, mais pas assez pour m’influencer hélas (ou alors, pas encore). Néanmoins, merci pour les conseils, on ne sait jamais 😀

    • Rien de tel que les biographies pour se motiver ! J’aurais du le rajouter à la liste ! Merci pour ton partage et bon courage pour la suite !

Laisser un commentaire

Accès Réservé aux plus Motivés !

Télécharge gratuitement ton guide pdf sur la Composition Efficace !