Avoir du talent… On s’en fout en fait !

Le Talent n'existe pas

Salut !

Aujourd’hui j’en envie de te montrer que avoir du talent n’est pas si important !

Je pense que cette notion est dangereuse parce qu’elle sert très souvent d’excuse à la plupart d’entre nous pour abandonner devant la difficulté. Et c’est comme ça qu’on voit des gens se plaindre de leur vie :

 «  C’est trop difficile pour moi, je n’ai pas le talent pour y arriver ! »

«  Lui il a réussi parce qu’il a du talent ! »

« Je ne suis pas doué ! »

Si vous faites partie de ce genre de personnes, vous devez commencer par oublier cette notion de talent. Les virtuoses et les grands artistes sont ce qu’ils sont parce qu’ils ont passé des heures à travailler. Même un génie comme Mozart a travaillé pour développer le talent qu’on lui prête ! Si il était aussi précoce c’est tout simplement parce que son père lui a fait travailler l’oreille absolue très très tôt.

Par exemple, chanter faux n’est pas une fatalité, vous pouvez très bien apprendre à placer votre voix et à travailler votre oreille. Il en est de même pour votre sens du rythme, votre jeu instrumental ou votre culture musicale.

 

Il est vrai que la musique ce n’est pas que de la théorie et de la technique, il y a aussi une bonne part de feeling. Mais ce n’est pas parce qu’on ne peut pas rationaliser quelque chose que c’est forcément inné.

On entend beaucoup dire :

« Le feeling c’est soit on l’a soit on l’a pas ! »

 

D’ailleurs, certains appellent ça « le truc » ! Et bien sachez qu’il ne tombe pas du ciel ! Certains le développent tôt parce qu’ils ont grandi dans un environnement qui favorisait leur sensibilité à la musique, mais tout ça se développe.

Je vous recommande de lire mon article sur les hémisphères en cliquant ici, si vous voulez avoir quelques pistes pour développer ce « truc », ce feeling qui en réalité fait appel à notre cerveau droit.

Si vous lisez ce blog c’est que vous êtes passionnés par la musique et si vous êtes passionnés c’est que vous avez déjà toutes les ressources en vous pour devenir un très bon musicien.

Tout ce qu’il vous faut c’est de la patience, de la détermination, du travail et une soif d’apprendre. Plus vous associerez de l’enthousiasme au fait d’apprendre de nouvelles choses plus vous deviendrez bons.

C’est l’humilité de se dire qu’on a des choses à apprendre toute notre vie et être ouvert à ce que l’on ne connaît pas qui fait la différence entre le musicien moyen et le grand musicien.

Vous aurez beau avoir le génie de Mozart, vous ne sortirez pas de la masse si vous n’avez pas cette irrésistible soif d’apprendre.

Je vais terminer cet article par une citation d’Oxmo Puccino qui dit :

La talent c’est l’audace que les autres n’ont pas

Pour avoir du talent… Il faut répéter inlassablement les même gestes jusqu’à ce que ce soit assimilé !

 

Et vous ? Que pensez vous du talent ?

Cliquez ici pour voir ce qu’en dit Robert Greene interviewé par Michael du blog Esprit Riche

A Bientôt

Tom

10 réflexions au sujet de “Avoir du talent… On s’en fout en fait !”

  1. Bonjour Kara,
    Excellent article, je suis entièrement d’accord avec toi sur le principe qui est malheureusement propre à l’être humain : Abandonner face à la difficulté, il est toujours plus facile de faire des choses que l’on maîtrise.
    En exemple, je suis guitariste et pour moi il est toujours un peu plus difficile de s’attaquer au SOLO de Guitare que je maîtrise moins que la rythmique ou les riffs, pourtant je ne les abandonne pas pour autant et travail actuellement sur ce point tous les jours pour faire un travail propre et lisse.
    Continue comme cela ton blog propose une thématique inédite sur la toile qui peut faire beaucoup de bien.
    Gérald

    Répondre
    • Bonjour Gérald,

      merci beaucoup pour tes encouragements ! Je suis moi aussi guitariste et je vois très bien de quoi tu parles. C’est justement en allant vers de chose que l’on ne maîtrise pas et qui nous sont inconfortables que l’on évolue. c’est comme ça dans tous les domaines de vie 🙂 J’espere justement donner des clef a travers ce blog pour ne pas abandonner face à la difficulté.

      Répondre
  2. Bonjour Kara,
    je te rejoins totalement sur ce point. Il est très difficile, voir quasi-impossible, de faire comprendre cela à qui que ce soit. J’ai tenté de le faire comprendre à des amis pendant des cours de dessin / peinture et je me suis heurté à des murs. On est quasiment dans la pensée magique, comme si on avait reçu un don du ciel et qu’aucune progression artistique n’était possible. On est un artiste ou on ne l’est pas !
    A force de disputes et d’incompréhension, on finit par baisser les bras.
    Savoir que le talent n’existe pas devrait être une source d’espoir; cette pensée est comme impossible à admettre, même avec des arguments solides. C’est comme si cette révélation mettait les gens face à un gouffre.
    Pourquoi ce refus ? Je n’ai pas encore de réponse à cette question…Peut être est ce la somme de travail que cela représente pour obtenir des résultats satisfaisants ?
    Moi-même lorsque je vois tout ce qu’il faut faire pour dessiner ou peindre cela me donne le vertige et parfois cela me décourage. Pourquoi continuer ? Parce que je pense que je peux le faire et que réussir, ou tenter d’y arriver, me rend fier de moi et me donne de l’énergie pour le quotidien à supporter : de l’énergie pour vivre mieux.
    Lorsque je désespère, j’aime me référer à cette citation, dont voici un extrait (cela vaut le coup de la lire dans son intégralité.)

    Life’s battles don’t always go
    To the stronger or faster man,
    But soon or late the man who wins
    Is the man WHO THINKS HE CAN!

    – Walter D. Wintle – 1905

    Cordialement et avec tout mon soutien
    pour tes projets…
    Jérôme

    Répondre
    • Bonjour Jerome,

      merci beaucoup pour ton commentaire et pour ton soutient ! Effectivement dans l’art, l’immensité de la route à parcourir peut donner le vertige et c’est souvent le cheminement de toute une vie.

      Mais c’est aussi ce qui fait la beauté de la chose. Il faut juste avoir le courage de persévérer quand c’est difficile et pour se faire il est très important d’avoir un POURQUOI.

      Tout le monde est capable de créer mais tout le monde n’a pas de raisons solides pour développer ces compétences.

      Répondre
  3. c’est vrai que réduire la fainéantise au manque de talent, ça arrange bien !mais pourquoi insister si on n’a plus la motivation ?pour moi, ça tient avant tout de la passion, quand on aime une chose, on fait tout pour le maitriser

    Répondre
    • Oui tu as raison, sauf que dans tout apprentissage on passe par des moments de doutes et de découragement dans lesquels on peut être tentés d’abandonner même quand on est passionnés. Dans ces cas là, il faut se faire savoir persister même si la motivation n’est plus au rendez-vous.

      Bien sûr cela est valable si l’activité que tu pratiques est vraiment importante pour toi, mais savoir persévérer quand c’est difficile est un véritable atout pour réussir.

      Je pense que je vais écrire un article pour gérer les baisses de motivation.

      Merci pour vos commentaires en tout cas, continuez ça me donne des idées d’articles 🙂

      Répondre
  4. Bonjour,
    Comme notre ordinateur nos cerveaux ne génère pas les fonctions talentueuse.
    Donc tous s’apprend il suffi d’utiliser les programmes stoker dans notre mémoire grise.
    Pour acquérir le talant ils faux s’approprier les programmes qui le génère.
    exemple: 1968.525 * 5258.691= ?
    Il y a simplement un effort a fournir pour toute résolution de problème.
    domenico.

    Répondre
  5. Salut à tous, moi je ne suis pas d’accord avec vous. J’ai rencontrer plusieurs personne talentueuses dans ma vie, ce que j’appel talentueux c’est avoir des aptitudes de comprehension differentes, comme une logique inee pour quelque chose. Vous parliez de mozart, si il n’etait pas talentueux, tout le monde pourrais faire ce qu’il a fais hors ce n’est pas le cas. Des choses se transmettent a travers le temps, les genes.
    J’adore les reponses à votre article qui dit ‘je me suis heurté a des murs’ je suis sur que eux aussi se sont heurtés a un mur car si vous pensez avoir la reponse ultime vous vous trompez cordialement.

    Répondre
  6. Des gens qui ont composé au niveau de mozart il y en a un paquet à l époque. Et il ya beaucoup de chef d’oeuvre. C’est juste que de l’eau à coulé et que le business est ce qu’il est, il n’a fallu n’en retenir qu’un pour le public. Mais si vous creusez vous découvrez d’autres compositeurs d’une qualité égale.

    Répondre
  7. Honnêtement, je commençais à douter, j’avais fais des travaux de réflexion pour essayer de comprendre ce « talent ». À chaque fois, je tombais sur le fait que ce n’était qu’une légende inventée soit par des avares qui ne veulent as se faire dépasser ou bien des lâches qui se cherchent des excuses pour ne pas avancer.
    Je suis guitariste depuis plusieurs années et chanteur depuis presque un an. Je chante vraiment faux mais je me suis bien amélioré depuis mes débuts.

    Ma famille me dit de tout arrêter car je n’ai pas « le truc ». Certes, mais je n’écoute pas cela, j’écoute la progression que je fais après chaque entrainement, après chaque chanson. Et je vois de plus en plus que le don du ciel n’est qu’une légende. Si le talent existe, il n’est que deux choses potentielles.
    Soit, le résultat du travail acharné qui fini enfin par payer, soit, le succès.
    En effet, le succès est ce qui démarque les artistes. Pour en revenir au commentaire de Jordan, Mozart a eu du succès. Freddy Mercury aussi. C’est vrai qu’on peut toujours pousser un peu le succès à venir en augmentant les chances de le faire arriver. Mais s’il y a bien une chose qui ne dépend pas de l’artiste, c’est son succès.

    Le talent n’existe réellement pas. On me dit souvent : « Waw tu joue trop bien de la guitare mais tu chantes comme une merde, arrête de chanter reste à la guitare ». Ils finisse par cesser ce discours quand je leur rappelle que j’ai plus de dix ans de guitare derrière moi et moins d’un an de chant.

    Si quelqu’un veut se lancer dans l’art, qu’il ou elle le fasse, l’expression sentimentale ne doit pas être réprimée, en particulier quand il s’agit d’art.

    Répondre

Laisser un commentaire

Secrets d'Artiste...

Ce que je ne peux pas dire publiquement !

1 email par jour à 11 heures du Lundi au Vendredi pour Transformer tes Émotions en Chansons Mémorables !



"Je suis bluffée par la pertinence de tes Newsletters.  Semaine après semaine.  Juste Merci ! "


Isabelle. P

"


"Ça m'inspire à chaque fois et plante des graines positives qui germent en leur temps. Tes mots contribuent à nourrir mon énergie et mon optimisme. Merci !"


Anne-Béatrice. D


"Merci 150 000 fois ! Tu me tiens vraiment la main pour traverser la mer " 


Mathieu MNTD