La séduction pour construire sa carrière…

Salut à tous,

aujourd’hui on va parler des similitudes qu’il existe entre la séduction et la musique. Nous allons voir comment l’utiliser pour construire sa carrière.

1- L’entraînement

 

Le développement personnel, la séduction et la musique sont des domaines qui regorgent d’un nombre incroyable d’informations à un tel point qu’on peut se retrouver noyé dedans mais au final, la réussite ne se résume qu’à une chose : le travail.

La réussite peut se résumer en une phrase : « Si tu t’entraînes régulièrement tu deviens bon, si tu t’entraînes pas, tu restes nul voire médiocre. »

 

Lorsqu’on débute, il est normal d’avoir un niveau très bas et cela ne signifie pas qu’on ne peut pas atteindre un niveau très élevé dans les années à venir. Malheureusement beaucoup de personnes utilisent l’excuse « mon niveau est bas, je ne suis pas assez bon donc ce n’est pas fait pour moi » pour abandonner !

 

Avec du travail TOUT EST POSSIBLE.

 

Quand je suis arrivé en fac de musicologie et qu’on m’a dit que je devais reconnaître les intervalles des notes à l’oreille, je me suis mis en colère.

 

« C’est impossible ! C’est inhumain de demander des choses pareilles ! »

 

Un an plus tard, grâce à un travail régulier, les intervalles n’ont plus de secrets pour moi.

 

Quand j’ai commencé à chanter sur mes premières chansons on me disait :

 « Arrête le chant ».

 

Je n’ai pas arrêté, je suis allé prendre des cours et mon niveau a explosé !

 

Ce que j’essaie de vous dire c’est que le talent compte très peu par rapport au travail. En vous entraînant sérieusement et régulièrement, vous pouvez très bien dépasser quelqu’un de naturellement doué qui se repose sur ses lauriers.

 

Comment s’entraîner concrètement ?

 

Déjà, soyez progressifs. Pour apprendre à jouer un morceau ou assimiler une technique complexe, on décortique tout note par note avec un métronome sur un tempo très lent. C’est seulement une fois que les réflexes sont en place qu’on peut commencer à accélérer.

Si vous êtes timides maladifs, commencez à demander l’heure à des personnes âgées avant de faire une approche directe dans la rue sur une mannequin. À force de pratiquer, vous pourrez passer au niveau supérieur, c’est comme la muscu.

 

Si vous voulez allez trop vite, vous risquez rapidement d’être dégoûtés de la discipline. Faites preuve de patience.

Une autre chose importante, c’est qu’il vaut mieux travailler un peu tous les jours que beaucoup, une fois par semaine.

 

Vous serez plus efficaces en faisant 30 minutes de piano tous les jours que 5 heures le samedi et dimanche.

Vous verrez qu’en étant progressifs et en pratiquant un peu tout les jours, vous allez installer une routine de travail qui va payer à long terme sans trop forcer.

 

2- L’expression de soi

Chaque individu est unique et il y a autant de façons de faire de l’art que d’individus sur la planète.

Pour être séduisant il faut exprimer cette unicité qui sommeille en chacun de vous !

L’erreur que font beaucoup de musiciens, c’est qu’ils copient le style d’un autre et au fond ça les rassure ! Évidemment, il est important de s’inspirer de ceux qui ont déjà réussi et de suivre leur trace mais ce qu’il faut garder en tête, c’est que vous ne devez pas vous adapter au mouvement, vous devez adapter le mouvement à votre personnalité.

 

Si vous faites du rap, vous n’êtes pas obligés de porter des casquettes snapback, de fumer des joints et de parler de la police dans vos textes.

Il est vital que vous appreniez à vous connaître et que vous compreniez par vous-mêmes ce qui marche pour VOUS.

 

 

Pour aller plus loin, vous pouvez lire mon article sur comment se créer un style bien à soi.

 En apprenant à vous connaître et en exprimant qui vous êtes vraiment vous allez découvrir….

 

3– La puissance des émotions sincères

 

Nous sommes dans une société d’image qui est très axée sur le paraître. Du coup, beaucoup de personnes font le raccourci de minimiser l’être. L’authenticité, c’est devenu ringard et très peu de personnes prennent conscience de la puissance qu’implique le fait d’être soi-même.

 

Combien de masques portez vous ? Est-ce que vous avez la même image de vous quand vous êtes avec vos parents, votre patron, vos amis et une personne du sexe opposé que vous êtes en train de séduire ?

 

Encore une fois il est normal d’adapter un minimum son attitude en fonction de la personne qu’on a en face. Mais souvent on en fait trop et on se retrouve prisonniers de nos masques. On a peur du rejet, on se crispe et on se suradapte pour coller à nos masques et plaire aux autres. Sauf qu’à long terme, c’est contreproductif et on obtient le résultat inverse.

 

Un musicien peut faire un concert techniquement très propre mais ne rien dégager du tout et ne rien communiquer au public.

Tout simplement parce que le jeu manque de sincérité. Quand vous jouez avec vos trippes et que vous vivez votre musique, vous allez avoir un gros impact parce que les émotions sont contagieuses et quelqu’un qui est sincère, ça se sent dans son langage corporel.

 

4- Être le prix

Je m’amuse beaucoup à comparer les relations artistes-maisons de disque avec les relations hommes-femmes notamment dans cet article que j’ai écrit sur le sujet.

 En gros, pour l’artiste, la maison de disque c’est le saint-grâal. Une fois signé, tout est beau, tout est rose : les groupies, la coke et le champagne coulent à flot.

 

Ça me rappelle énormément tous ces hommes et toutes ces femmes qui croient qu’ils n’auront plus de problèmes une fois en couple. Un beau jour, le conjoint idéal frappera à leur porte et ils seront heureux pour toujours.

Pour l’artiste ça donne : un jour, un producteur trouvera sa musique jolie et il sera heureux pour toujours.

 

Vous vous doutez bien que ces clichés sont bien loin de la réalité. C’est pour cela qu’il faut être prêt et cultiver le bon état d’esprit.

 

Je ne vois pas trop de différence entre les maisons de disques et les jolies filles. Les deux croulent sous les demandes qui sont pour la plupart désespérées.

J’aime bien dire qu’aller déposer une maquette en maison de disque alors qu’on sort de nulle part, c’est comme aller voir une jolie fille et lui demander si elle veut bien coucher avec nous…

Sur un malentendu ça peut passer mais c’est rare !

Heureusement, il y a une solution à tout ça : être le prix !

 

Ce que j’ai remarqué avec l’expérience, c’est que cela s’applique aussi dans le monde de la musique. Si vous arrivez à mobiliser du monde à vos concerts, si vous faites le buzz sur You Tube et si vous arrivez à lancer votre projet par vous-même, ce sont les maisons de disque qui vous contacteront et vous aurez le luxe de refuser ou pas.

 

Cette démarche s’appelle le « Do It Yourself » et elle est très proche de l’entreprenariat. Elle est aussi basée sur un concept crucial en développement personnel qui est la proactivité, c’est à dire être responsable de notre réussite et agir pour obtenir ce qu’on veut malgré les difficultés.

 

N’hésitez pas à me faire part de vos questions et réflexions dans les commentaires .

A Bientôt

Tom

Laisser un commentaire

Secrets d'Artiste...

Ce que je ne peux pas dire publiquement !

1 email par jour à 11 heures du Lundi au Vendredi pour être l'Artiste de ta Vie et trouver ta Place dans le Monde !

  • Mes Meilleurs Conseils pour créer des Chansons Authentiques qui touchent l'âme du public !
  • Ce que je ne peux pas dire publiquement !
  • Ma Philosophie de Vie Insolite et des concepts puissants pour transformer ta vie !
  • Les Coulisses de mes Projets (Mes doutes, mes échecs, mes leçons et mes prises de conscience)
  • Un Ebook OFFERT sur la Composition Efficace
  • 3 Instrumentales OFFERTES !


Merci beaucoup pour vos conseils merveilleux ça nous ouvre l'esprit !"


Zimal N.M


Merci vraiment pour vos messages ça me redonne confiance en moi !


Prince A.D


Tu ne parles jamais dans le vent, la plupart de tes propos viennent du cosmos !


Paul.C