La vérité sur les maisons de disque

disque

Salut à tous,

dans l’inconscient collectif signer en maison de disque c’est le saint-graal de l’artiste !

En effet, la plupart des gens croient que dès qu’un artiste signe en maison de disque, il aura accès à la célébrité, à la gloire et aux groupies hystériques. Il vous est d’ailleurs surement arrivé que des personnes qui apprécient votre musique vous conseillent d’aller démarcher en maison de disque.

Le souci c’est que la vérité est un peu plus complexe et cette méthode est la moins efficace au monde. C’est comme si vous alliez voir une fille (ou un homme) dans la rue et que vous lui disiez :

 « hé mademoiselle t’es charmante, ça te dirais de sortir avec moi ? »

J’exagère à peine mais ce qu’il faut comprendre c’est que le but d’une maison de disque ce n’est pas de dénicher des talents mais de gagner de l’argent. Donc ils signent des artistes qui peuvent leur rapporter gros et qu’est-ce qu’un artiste qui rapporte gros ? Un artiste qui a déjà du succès et qui est déjà côté auprès du public.

Dans le milieu, on appelle ça la force de mobilisation d’un artiste.

Lorsque vous aurez une certaine notoriété ce seront les maisons de disque qui vous contacteront. Ce n’est pas votre talent mais votre notoriété qui vous fera signer.

Par exemple, les podcasteurs et humoristes comme Norman, Cyprien, MisterV  ou le Studio Bagel ont été contactés par les chaines télé et les marques parce qu’ils avaient déjà des millions de vues sur you tube !

Pour les plus motivés uniquement...

- Le matériel pour enregistrer tes premiers tubes !

- Les bases pour composer des instrus qui te ressemblent !

- Mes secrets d'écriture pour toucher ton public avec les mots !

Là où je veux en venir c’est que si vous venez de vous lancer ou que vous avez 20 écoutes par morceau, n’espérez pas être repérés.  Investir de l’argent sur un artiste est un risque et souvent il faut attendre le 3ème album pour qu’il soit rentable…

En sachant cela, est-ce que vous croyez vraiment qu’un producteur va prendre le risque de signer un artiste inconnu simplement parce qu’il trouve sa musique jolie ?

De plus, une signature dans une maison de disque n’assure pas votre une carrière. On a vu que ce qu’ils recherchent c’est le profit, donc à partir du moment où votre disque ne marche pas, ils vous remercieront gentiment.

Méfiez-vous du paraître et de l’éphémère et sachez que pour réussir vous allez devoir vous développer en profondeur que ce soit musicalement et personnellement.

Vous ne devez pas faire de la musique parce que c’est à la mode mais parce que ça vous plait.

Vous imaginez Bruce Lee se mettre au Football parce c’est plus à la mode et que ça buzze plus que les arts martiaux ?

Vous devez développer votre musique comme un art martial, elle doit faire partie de votre quotidien, vous devez grandir avec elle et développer vos compétences sans jamais cesser d’apprendre. C’est en ayant des bases solides de l’intérieur que vous pourrez avoir des circonstances extérieures favorables.

Si vous êtes fragiles techniquement et psychologiquement, les maisons de disque vous utiliseront comme un bout de viande et vous jetteront dès qu’elle n’auront plus besoin de vous. Il n’y a qu’à voir le nombre de chanteurs issus de la téléréalité qui arrivent à faire carrière… Pas beaucoup…

Vous devez savoir travailler en autonomie indépendamment de leur validation.

On peut très bien signer dans une structure et y trouver son compte mais il faut avoir du recul et savoir ce qu’il en est. La maison de disque est juste un outil pas une finalité et encore moins une garantie de réussite. La réussite ne dépend que de vous, de votre travail et de vos compétences.

Courage la route est longue !

A Bientôt

Tom alias Kara Kalm

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...[hcshort id="5"]

8 réflexions au sujet de « La vérité sur les maisons de disque »

  1. « hé mademoiselle t’es charmante, ça te dirais de sortir avec moi ? »
    haha j’ai bien ri avec cette phrase ! le parallèle est bien vu 🙂

    Ton article est très bien, il faut avertir un maximum de jeunes artistes des réalités du monde de la musique pour qu’ils arrêtent de se bercer d’illusions…
    Comme dit le manager Gildas Lefeuvre, aller voir une maison de disque pour obtenir une signature avant d’avoir déjà réussi à mobiliser son public, c’est comme aller voir son banquier pour demander un prêt alors qu’on est chômeur !!

    La triste réalité, c’est que les maisons de disque sont devenu tellement frileuses qu’elles ne veulent plus prendre le moindre risque.

    Plus que jamais, les artistes doivent apprendre à se débrouiller par eux-même. Le groupe Shaka Ponk en est un bon exemple.
    Pour info, j’ai écrit un petit livre intitulé « Les 10 Secrets A Connaitre Pour Que Votre Groupe Ou Projet Solo Décolle Enfin (Et Intéresse Les Professionnels) », téléchargeable gratuitement sur mon site, pour ceux qui veulent en savoir plus sur le sujet.

    • Merci pour ton commentaire Sylvain ! Effectivement les conseils de Gildas sont très précieux pour les jeunes artistes qui veulent se lancer aujourd’hui 😉

  2. dans certains cas oui. mais toutes les maisons de disques ne sont pas comme ça ! Je dirige une maison de disque moi-même, nous sommes axés sur le talent et non pas l’argent ! nous recrutons des artistes en nous rendent à de nombreux concert et représentations et nous en jugeons sur le talent (également sur le public : s’il est emballé ou juste s’il écoute…) mais en aucun cas sur l’argnt. la rentabilisation ne se fait pas dès le 3ème album !! elle peut très bien se faire sur un simple single. Les artistes qui viennent nous voir directement pour enregistrer leur premier album sont écoutées attentivement pour déceler leur talent. Même s’il est moindre, on n’est pas « à l’abri du buzz » nous les prenons qd mm, « tt le monde » à le droit à sa chance. sauf si celui ou celle-ci chante comme une casserole.

    • Salut ! Merci pour ton retour et félicitations pour ce choix basé sur l’authenticité ! Le but de cet article n’est pas de descendre les maisons de disques mais de prévenir des jeunes artistes en devenir des réalités du marché.

      Aujourd’hui il y a tellement de demande du côté des artistes qu’il est difficile d’espérer intéresser des professionnels sans un minimum de buzz. Je parle donc d’une tendance générale 😉

    • Bonjour

      J’ai lu votre commentaire sur lequel je suis tombé par hasard.
      Je vous propose alors d’écouter mon album en lien sur mon site internet car vos propos sont rassurants voire tout simplement humains.
      A bientôt peut-être

      Pascal

  3. Zokenfield, votre maison de disque semble avoir une bonne philosophie, et je vous dis un grand bravo pour cela !
    Mais pourquoi vous sentir attaqué et venir défendre d’autres maisons de disques moins scrupuleuses que vous ? (travaillant dans le secteur, vous devez être bien placé pour observer les agissements de certaines structures…)

    Comme le souligne Kara Kalm, il est difficile de nier qu’on est entré depuis plusieurs années dans une logique du buzz…
    Pour les artistes, cela signifie se débrouiller de A à Z, trouver eux même leur public et présenter un projet déjà totalement ficelé aux labels.
    Il y a tout de même peu de maisons de disque qui fassent encore du véritable développement d’artiste… (dénicher un diamant brut et le transformer en joyau)

    Pour finir, je dois avouer que je n’ai pas pu m’empêcher de sourire avec votre phrase : « tt le monde » à le droit à sa chance. sauf si celui ou celle-ci chante comme une casserole. »
    C’est beau, mais là on est vraiment dans l’idyllique !
    En tant que professionnel, vous ne pouvez ignorer le fait qu’il a des artistes au talent – hum- plus que « discutable » qui cartonnent à la radio et à la télé… pendant que d’autres artistes vraiment doués resteront dans l’ombre toute leur vie (j’en connais quelques uns…)
    C’est un peu simpliste de résumer le fait de réussir ou non une carrière musicale au simple talent d’un artiste ! il y a beaucoup d’autres facteurs qui entrent en jeu (médiatisation, chance, choix des bons collaborateurs, etc)

  4. Merci pour l’information. Je suis en fait jeune musicien beninois et je suis entrain de faire des recherches sur comment fonctionne une maison de disque. Je compte en créerreur une. Je voudrais aussi des informations sur comment fonctionne les labels. Merci bien Kara Kalm

Laisser un commentaire

Avis aux plus Motivés !

Vous pouvez télécharger gratuitement mon guide sur la Composition Efficace et recevoir mes meilleurs conseils !