Oreille Relative et Oreille Absolue, quelle différence ?

 © Bokeh Burger
© Bokeh Burger

 

Bonjour à tous, aujourd’hui on va mettre au clair deux notions que sont l’oreille relative et l’oreille absolue. On va voir ce qui les distingue, ce qui fait leur spécificité et comment les travailler.

 

L’oreille Absolue

On va commencer par la plus connue qui est l’oreille absolue. L’oreille absolue est la faculté à reconnaître et à mémoriser  chaque note à partir d’un son lambda sans aucune référence.

Quelqu’un qui a cette faculté va donc identifier rapidement lorsque quelqu’un chante faux ou qu’un piano ou une guitare ne sont pas accordés et ils sauront les accorder à l’oreille.

 « Génial des accordeurs vivants ! Je vais en commander un à Noel ! »

Contrairement à l’inconscient collectif, que je contredis avec joie dans chaque article, l’oreille absolue se travaille et peut s’acquérir.

 Un petit exercice pour ça, c’est de choisir 3 notes séparées par une intervalle assez grande comme la quarte par exemple, et vous allez demander à un ami de les jouer aléatoirement. Votre but va être de les reconnaître.

Mettons que vous choisissez le Do Medium (celui au milieu du clavier du piano) le Fa au dessus et le Si Bémol encore au dessus. A force d’entraînement, vous entendrez que le Do est la note qui sonne la plus grave, le Si b sonne plus aigu et le Fa se situe au milieu dans les médiums.

les notes au piano

Demandez à votre ami de jouer les notes dans le désordre de façon aléatoire de plus en plus vite. L’idée est de ne pas réfléchir et que ça devienne un réflexe. Rappelez vous que l’oreille absolue c’est le fait d’identifier immédiatement la note.

 

 L’oreille relative

L’oreille relative vous permet d’identifier les notes en vous servant des intervalles. Il va donc vous falloir une note de référence.

Au conservatoire, il y a un exercice qui s’appelle la dictée mélodique qui consiste à réécrire sur partition une mélodie que l’on entend. En général cet exercice se fait en utilisant notre oreille relative, qui est plus facile à développer. C’est pour cela qu’on vous donne un LA.

 Pour développer votre oreille relative il vous suffit de travailler vos intervalles. 

Pour travailler vos intervalles, je vous invite à lire mon article en cliquant ici.

Faites ensuite le même exercice que pour l’oreille absolue avec vos 3 notes et demandez à votre ami d’ajouter d’autres notes. A partir des 3 notes que vous connaissez déjà, vous allez pouvoir identifier les autres en utilisant les intervalles.

Vous allez surement me dire que calculer les intervalles est quelque chose de long. Je vous répondrait qu’avec un entraînement régulier et quotidien, cela devient de l’ordre du réflexe et ça se fait très vite !

Vous l’aurez compris, oreille relative et oreille absolue sont complémentaires, donc pour être un bon musicien il va vous falloir travailler les deux. Plus votre oreille sera entraînée, plus vous irez vite dans l’apprentissage de nouveaux morceaux et dans vos compos 😉

 

Bonne chance et à très vite

Tom alias Kara Kalm

 

Laisser un commentaire

Réservé aux  V.I.P 

Tu peux faire partie de mes contacts...


 Un Ebook Offert sur la Création de Morceaux
(Valeur : 19€) 

3 Instrumentales Offertes
(Valeur : 77 €)

Des liens vers mes meilleurs contenus !

 Des invitations aux évènements que j'organise !