Comment se fixer un objectif ?

objectif

Salut à tous, dans un précèdent article je vous ai montré comment travailler en autodidacte et j’ai insisté sur l’importance de se fixer un objectif. Sans objectif, on s’éparpille et on progresse beaucoup moins rapidement.

Dans tous les cas, pour qu’il soit efficace et vous conduise vers gloire et sommets, un objectif doit remplir certaines conditions.

Voici une méthode bien connue dans le monde du développement personnel pour se fixer des objectifs efficacement. On l’appelle SMART mais je vais vous parler d’une de ses variantes : la méthode SMARTER.

En fait, chaque lettre correspond à un critère indispensable pour qu’un objectif soit efficace.

Si vous êtes prêts pour les sommets, c’est parti ! Suivez le guide !

 

S comme Spécifique

Quand vous vous fixez un objectif, vous devez être extrêmement précis.

« Faire des bons solos »

« Etre un bon chanteur »

« Etre un bon pianiste »

 

Ce ne sont pas des objectifs ! C’est beaucoup trop vague !

Il faut que vous sachiez précisément où vous voulez aller. Et pour être précis, rien de tel que les questions :

Si vous voulez « faire de bons solos » demandez vous :

 

« Quels genre de solos je veux faire ? »

 

Ensuite vous allez lister les solos qui vous plaisent, et votre objectif pourrait devenir

« Maitriser le solo de Van Halen dans Eruption »

Là on a du spécifique !

 

M comme Mesurable

Maintenant que l’objectif est spécifique et bien précis, il va falloir le rendre mesurable.

C’est à dire que vous devez définir les différentes étapes qui vont vous mener vers votre objectif afin de savoir où vous en êtes.

Savoir à tout moment où on en est dans la réalisation de son objectif est un excellent moyen pour rester motivé.

Pour reprendre notre exemple, le solo de Eruption requiert une grande dextérité technique et n’est donc pas à la portée d’un débutant.

Vous allez donc devoir faire une check-list de toutes les techniques à apprendre et faire des exercices en fonction de celles-ci.

Pour Eruption, il est nécessaire de maîtriser le Tapping et les gammes basiques. Vous allez donc devoir un inclure dans votre programme, des exercices de gammes et de Tapping qui vont constituer des sous-objectifs.

Vous allez également apprendre des solos dans le même style, mais plus simples en augmentant peu a peu la difficulté.

En accomplissant un à un vos sous-objectifs, vous aurez l’impression d’avancer et vous saurez que vous êtes sur la bonne voie.

 

A comme Atteignable

Vous devez connaitre les signes précis qui vous indiqueront que vous avez atteint votre objectif.

« Faire de bons solos » est un objectif difficilement atteignable.

Quand est-ce que vous saurez que vous faites de bons solos ?

Plus vous progresserez, plus vous serez exigeants avec vous-mêmes. Un objectif mal défini peut devenir une quête sans fin, ce qui peut vous frustrer ou vous décourager.

Par exemple, pour « maîtriser le solo de Eruption » vous aurez atteint l’objectif lorsque vous saurez le jouer à vitesse réelle par dessus le morceau original. Ou alors vous pouvez dire que vous l’aurez vraiment maitrisé si vous arrivez à le jouer sur scène. À vous de définir les conditions de votre réussite.

 

R comme Réaliste

Vous avez parfaitement le droit d’être ambitieux mais assurez que votre objectif soit un minimum réaliste.

Si votre objectif est de « Jouer devant 80 000 personnes au stade de France », c’est super mais trop gros. Un objectif trop important va vous démotiver et vous faire minimiser vos progrès (transformation de l’or en plomb).

Une astuce toute simple, c’est de prendre votre objectif ultra-ambitieux et de le découper en sous-objectifs plus réalistes pour augmenter progressivement la difficulté.

 

Avant de vouloir jouer au Stade de France, commencez par jouer lors de vos repas de famille, puis jouer dans un bar devant 50 personnes, puis démarcher des festivals, etc.

 

J’insiste d’ailleurs beaucoup sur ce côté progressif notamment dans cet article pour se débarrasser de ses peurs. Pour les objectifs, c’est le même principe.

 

T comme Temporel

Un autre aspect très important, c’est d’avoir un objectif avec une deadline. C’est à dire une date limite. Le piège lorsqu’on se fixe un objectif, est de le remettre à plus tard en disant que de toute façon, on a le temps.

Et ça, c’est la meilleure méthode pour que votre but aille moisir dans un coin de votre tête et ne soit jamais atteint.

Résultat : vous vous démotiverez et vous ne progresserez pas.

C’est pour cela qu’il n’y a rien de pire pour votre progression qu’un objectif ambitieux (autrement dit lointain) sans date limite (encore plus lointain).

Cela vous pousse à rester dans la rêvasserie sans rien concrétiser.

Voilà pourquoi je vous recommande de vous fixer des objectifs à court et moyen terme uniquement (3 a 6 mois). En effet, plus notre date limite est proche dans le temps, plus on à tendance à être précis sur nos objectifs et ce qu’on doit faire pour y arriver.

Pour votre vision à long terme, vous pouvez vous permettre d’être plus vagues parce qu’elle va évoluer au fil de votre chemin donc il est inutile de la figer.

 

Exemple :

Vous voulez devenir un musicien reconnu et votre but est de vous faire connaître.

L’objectif est vague mais vous savez que vous devez avancer dans cette direction.

Donc vous vous fixez comme but de publier 3 reprises sur youtube dans les 6 mois à venir (objectif à moyen terme).

De cet objectif découlent les sous-objectifs « s’acheter un reflex HD » et « travailler x ou y morceau  » dans la semaine à venir (court terme).

Et vous voilà propulsés dans une aventure !

 

En chemin, vous allez recevoir des avis qui vont vous faire évoluer, vous allez découvrir des fonctionnalités de Youtube pour optimiser vos vues, etc.

Et vous voilà repartis pour un nouvel objectif : « atteindre 1000 abonnés ». De là vont découler de nouvelles actions, et ainsi de suite…

Le tout en avançant dans l’optique de « devenir un musicien reconnu » qui est ce vers quoi vous voulez tendre.

La vie est pleine de surprises, on évolue sans cesse et nombreuses seront les fois où vous recalculerez votre cap.

Alors n’attendez pas d’avoir le plan d’action parfait pour agir et foncez !

Sinon vous sombrerez dans le piège du perfectionniste…

 

E comme Emotionnel

Lorsque vous vous fixez un but, il faut qu’il vous tienne à coeur, qu’il vous prenne aux tripes.

D’où l’importance de choisir un objectif en accord avec vos valeurs. Demandez vous :

Qu’est-ce qui est important pour moi dans la vie ? Pourquoi je veux atteindre cet objectif ? En quoi réussir ce défi est important pour moi ?

 

Petite astuce pour rester motivés : vous devez choisir un objectif qui soit légèrement en dehors de votre zone de confort.

 

Si c’est trop difficile, cela va vous stresser et vous abandonnerez (dans ce cas la décomposez le en sous-objectifs) et si c’est trop facile vous allez vous ennuyer et vous ne progresserez pas. Il faut que l’objectif provoque en vous une légère tension, suffisante pour vous bouger les fesses.

 

R comme Récompense

Une fois votre objectif atteint, célébrez-le comme il se doit. Offrez vous un ciné, un resto, un diner avec des personnes qui vous sont chères, achetez-vous un cadeau, bref faites des folies.

Apprenez à célébrer vos victoires, même les plus petites. Ainsi, vous conditionnerez votre cerveau à faire des efforts. Il y associera du plaisir et vous poussera à agir davantage. C’est comme ça que vous rentrerez dans un cercle vertueux « action- récompense ».

 

Dites-moi dans les commentaires si vous seriez intéresses par un article approfondi sur la connaissance de soi.

Sur ce je vous dis à très bientôt sur Devenir Musicien

Tom

 

 

5 réflexions au sujet de “Comment se fixer un objectif ?

  1. article intéressant comme d’habitude merci …surtout en cette période de printemps donc de renouveau, se fixer des objectifs ne serait-ce qu’un en accord avec soi-même c’est une bonne idée!!

  2. A l’Education Nationale, les formateurs éprouvent souvent du mal à faire passer cette notion « d’objectif » qu’ils saucissonnent en l’affublant de déclinaisons. Avec la pédagogie différenciée, c’est l’occasion de provoquer de grands débats où chacun s’accroche à la définition des mots, se noie dans ses certitudes…
    Comment se fixer des objectifs, voire, Comment fixer des objectifs, voilà quelque chose qui devrait intéresser fortement les stagiaires de l’ESPE.
    Cet article, dédié à la musique, est facilement transposable à d’autres domaines. Toute son efficacité réside dans sa simplicité.
    Je vais mettre un lien pour les formateurs et les enseignants afin qu’ils puissent intégrer cette notion toute simple dont ils font parfois une montagne.
    Seul bémol (pour revenir au contexte musical), ce sont les vacances et je ne suis pas sur que la période soit propice à la réflexion…

    • Bonjour Michel ! Merci pour ton commentaire ! Effectivement certains n’aiment pas réfléchir pendant les vacances mais la rentrée arrive 😀

Laisser un commentaire

Pour les plus Motivés Uniquement... 

Je t'offre un Accompagnement Quotidien...

1 mail par JOUR (Sauf le Dimanche) + Un Ebook Offert sur la Création de Morceaux  + Mon adresse mail Perso : possibilité de me poser toutes tes questions !

1 seul et Unique Objectif : Créer des Morceaux Authentiques qui sortent du lot et touchent ton public !