6 pistes pour se former

se former

Salut à tous, aujourd’hui on va voir comment se former…

Beaucoup de gens ont du mal à se lancer dans une nouvelle activité car ils ont le complexe du débutant. Ils se trouvent trop nuls, trop vieux pas assez doués etc. En somme ils se dénigrent.

Il faut qu’ils soient compétents tout de suite sinon c’est que cette activité n’est pas faite pour eux. Alors que va-t-il se passer ? Ils vont abandonner dès la moindre difficulté qui sera la preuve comme quoi ils sont nuls.

Surtout qu’en musique, on a le mythe de Mozart qui met les pieds sous un piano et compose des mélodies de génie sans rien à avoir à faire. Tout semble facile.

Sauf que même les plus grands virtuoses ont connu des difficultés. Vous savez ce qui fait la différence entre un amateur et un champion ?

Non, ce n’est pas son niveau ! C’est l’attitude qu’il adopte face à la difficulté. L’amateur vivra la difficulté comme un échec et une preuve de son incompétence alors que le champion va voir dans la difficulté une opportunité de progresser. Surmonter la difficulté sera alors pour lui un challenge et il va travailler pour la surmonter. Si vous adoptez l’état d’esprit du champion au quotidien, il n’y a nul doute que vous irez très loin. Donc avant de commencer à vous former, engagez vous fermement à pratiquer la musique pendant des années quelles que soient les difficultés.

Une fois au clair avec vous-mêmes, vous allez pouvoir commencer votre formation. Je vais donc vous aider à aller chercher les ressources y parvenir.

Le professeur d’instrument individuel

Si vous êtes un grand débutant, le mieux est de commencer avec un professeur d’instrument individuel qui saura vous coacher, corriger vos petits défauts et vous donner les bases. En plus vous allez pouvoir discuter avec lui et lui faire par de vos questions et vos doutes.

N’hésitez pas à essayer plusieurs profs et prendre celui qui vous convient le mieux. Assurez vous que le votre prof maîtrise un minimum son sujet et qu’il soit pédagogue. Une séance d’instrument doit comporter des exercices techniques et des morceaux. Si vous ne travaillez que des morceaux, changez de prof. La technique, bien que chiante, est indispensable à votre progression. Un bon prof doit aussi savoir où vous en êtes, quel pallier vous devez franchir et comment dépasser vos blocages. N’hésitez pas à demander à votre prof où vous en êtes. Une autre critère indispensable c’est le rapport humain. Si vous avez affaire à un abruti qui vous blame dès la moindre erreur, next. Si le prof est froid et hautain, next.

Les cours en ligne

Ensuite, pour compléter votre cours vous pouvez aller sur des sites en ligne comme

http://www.imusic-school.com

ou

http://www.musicisinyou.com

L’abonnement n’est pas très cher (20 euros par mois en moyenne) et vous avez accès à tous les cours du site, à savoir une mine d’or. Les cours sont donnés par des professionnels reconnus et tous les styles sont représentés donc vous allez apprendre énormément. Je recommande d’investir un peu dans ces sites là plutôt que d’aller sur youtube  où l’information est éparpillée et pas forcément de bonne qualité.

Les stages et masterclasses

Ensuite, participez à des stages et masterclasses dès que vous pouvez. Contrairement aux cours hebdomadaires, vous allez travailler de façon intensive avec un professeur et tisser des liens avec les autres participants. En général le stage nous permet de franchir un palier. Privilégiez un professeur reconnu dans le milieu professionnel, je vous garantis qu’on apprend énormément auprès de ces personnes.

Les écoles

Les écoles sont généralement coûteuses mais elles sont un très bon investissement pour développer vos compétences et votre expertise. L’enseignement est souvent complet et s’étend au delà de l’instrument que vous pratiquez (MAO, Harmonie, Arrangement, etc. ). Les profs qui y enseignent sont la plupart de temps de très bon musiciens et vous allez rencontrer de nombreuses personnes qui travaillent dans le milieu (de nombreux intermittents y vont pour se former). Pour moi c’est un must. Vous pouvez demander des financements auprès de pôle emploi notamment si vous êtes intermittents.

Les conservatoires

Le conservatoire représente aussi un enseignement de qualité qui a l’avantage d’être moins couteux. Cependant, l’ambiance est beaucoup plus stricte et exigeante et le répertoire est essentiellement de la musique classique, donc il faut que vous aimiez ça. L’accent est mis sur la technique et les compétences, moins sur votre développement artistique. Généralement, les conservatoires sont fermés aux musiques actuelles à part le jazz. L’avantage, c’est que cela va vous ouvrir à la musique classique qui est très riche et très belle quand on apprend à la connaître. A la fin de votre formation vous avez un diplôme reconnu par l’état pour jouer dans des orchestres.

La fac de musicologie

L’esprit est le même que celui du conservatoire. Vous obtenez une licence au bout de trois ans qui vous permet de passer des concours pour enseigner comme l’Agreg, le CAPES ou autre. Si vous êtes intéressés par une formation diplomante, pourquoi pas. Mais notez toutefois que l’enseignement dispensé à la fac est très théorique.

 

Voici donc différentes façons vous former ! A vous de choisir celles qui vous plaisent le plus. Je vous invite vivement à diversifier vos sources d’apprentissage, c’est ce qui vous permettra d’avoir une vision plus claire et plus affirmée et accélèrera votre développement artistique.

Sur ce, je vous dis bon courage et à très bientôt pour un nouvel article.

Kara Kalm

 

2 réflexions au sujet de “6 pistes pour se former

  1. J’en rajoute une ! Le « self apprentissage », tout aussi efficace et permet en plus de sauter quelques étapes en matière de bonnes rencontres musicales… c’est du vécu 😉

    Cet apprentissage là peut se comparer à l’école de la vie vs les études. Pour avoir fait les études, je peux maintenant dire que l’école de la vie, ça mène plus vite au bon endroit…

    • Salut ! Je pense que le self apprentissage réunit tous les enseignements que je viens de citer. A la base il y a toi avec tes objectifs et ta vision artistique. A partir de là tu démarres une quête d’apprentissages et les études, masterclasses et écoles font partie des outils qui vont accélérer le processus. Quand tu apprends, tu n’apprends pas de nulle part il y a forcément une source et ça va être à toi de trouver les meilleures sources part rapport à ta vision et ton projet. Rencontrer et échanger avec des personnes qui ont déjà atteint les résultats que tu désires vont te faire progresser beaucoup plus vite que si tu restes seul(e) dans ton coin. Si tu veux devenir bon tu as tout intérêt à être autodidacte, c’est à dire ne pas te limiter à tes cours et t’intéresser à d’autres choses. Mais on peut très bien être autodidacte, c’est à dire avoir des axes de travail personnels, tout en faisant des études et mettre cette théorie au service de tes objectifs persos. En tout cas c’est comme ça que je travaille.

Laisser un commentaire

Tu peux faire partie de mes Contacts Privés !

Cela te permet de :

- Me poser toutes tes questions !

- Être informé(e) de la sortie de mes nouveaux contenus !

- Être informé(e) de la sortie de mes nouveaux produits et promotions !

- Être informé(e) des différents évènements que j'organise !

long-arrow-down