Comment travailler la musique efficacement en autodidacte ?

 

travailler la musique efficacement

Salut à tous,

dans un précèdent article je vous ai donné des clefs pour travailler la musique au quotidien.

J’ai mis l’accent sur l’importance de créer un système et sur comment ancrer le travail de la musique dans votre quotidien pour que ça devienne une habitude, au même titre que se brosser les dents.

 

Aujourd’hui, on va voir quoi travailler exactement pour avoir des résultats.

Travailler la musique efficacement en autodidacte n’est pas une chose facile parce que c’est un domaine extrêmement vaste dans lequel on risque de se perdre si on ne fait pas attention.

 

Le piège de l’autodidacte

Un piège dans lequel on risque de tomber, c’est faire des exercices pour faire des exercices, parce qu’en musique, il y en a des tonnes, des tonnes et des tonnes !

Pour les plus motivés uniquement...

- Le matériel pour enregistrer tes premiers tubes !

- Les bases pour composer des instrus qui te ressemblent !

- Mes secrets d'écriture pour toucher ton public avec les mots !

Du coup, vous risquez de vous retrouver à bosser comme un âne 10 heures par jour (pour ceux qui ont le temps) sans voir de réels progrès dans votre jeu.

Vous connaissez vos gammes majeures, vos harmonisations, vos modes, vous êtes un killer en solfège sauf que dès que vous vous retrouvez en soirée ou en concert, votre jeu reste basique et vous sentez bloqués.

Sauf que le but de la musique, c’est de faire passer un bon moment aux gens. Le public n’en a rien à foutre que vous connaissiez vous gammes et vos arpèges de majeur 7, ce qui compte c’est de jouer quelque chose de joli, quelque chose qui vous plait et qui plaît aux gens qui vous écoutent.

Si vous vous reconnaissez là dedans, sachez que moi-aussi je suis tombé dans ce piège et que vous pouvez y remédier.

Je vais partager avec vous une approche qui va vous permettre d’être beaucoup plus efficaces dans votre travail.

 

Mon approche pour être efficace

Distinguez les outils de la finalité

La première chose c’est de bien faire la séparation entre les outils (qui sont les exercices, la théorie, les gammes, etc.) et la finalité, qui est de jouer comme un dieu et de faire vibrer les gens. Que ce soit la foule du stade de France ou les membres de votre famille dans votre salon (tout dépend de vos ambitions).

C’est comme au football (et dans le sport de façon plus générale) ! D’un côté il y a les entraînements, et puis il y a les matchs ! Les entraînements ne sont là que pour rendre les joueurs plus performants en match en leur donnant les bons automatismes.

Si les outils deviennent une finalité, il y a un problème. Vous allez vous enfermer dans la branlette théorique et la musique pseudo savante qui au final est dégueulasse à écouter. Quel intérêt ?

Imaginez un footballeur qui travaille les muscles de sa langue… Aucun intérêt ! Toute leur préparation est orientée sur les matchs et rien d’autre !

Personnellement, si je consacre des heures de mes journées à essayer de maîtriser des outils, il faut que j’en tire quelque chose dans mon jeu et ma création artistique.

 

Par exemple savoir lire les notes et déchiffrer des morceaux, nous permet d’apprendre des morceaux plus rapidement et au final gagner du temps.

Apprendre les règles d’harmonie nous permet de décortiquer la musique qui nous plait, comprendre comment elle fonctionne et la reproduire à notre sauce.

Tout exercice doit avoir une finalité.

Connaître une gamme exotique totalement dissonante que l’on n’utilisera jamais est strictement inutile.

Interrogez-vous toujours sur la finalité des exercices que vous faites, n’apprenez pas pour apprendre.

Surtout si vous avez un boulot à côté ! Vous avez encore moins de temps à perdre ! Donc vous allez devoir appliquer la fameuse loi de Pareto qui dit que 20 % des causes produisent 80% des effets.

En gros, vous allez devoir trouver les 20 % d’exercices qui vont vous apporter 80 % des résultats que vous allez devoir obtenir.

 

Trouvez votre finalité

Du coup, la dernière étape pour être efficace va être de déterminer clairement ce que vous voulez. Fixez vous un but concret et mesurable. Vous devez être en mesure de savoir quand est-ce que votre objectif sera atteint ou non. Plus vous serez précis, plus vous allez devenir efficaces et progresser rapidement.

Les objectifs et finalités les plus simples à mettre en place en musique, c’est tout simplement de savoir jouer tel ou tel morceau.

Par exemple vous pouvez organiser un petit concert pour vos amis et (ou) votre famille et commencer à monter un répertoire. Du coup, vous allez choisir des morceaux qui vous plaisent et chercher à les maîtriser.

Ensuite, adaptez vos exercices en fonction de votre morceau !

Là on a une finalité ! N’oubliez pas que c’est en jouant des morceaux que vous allez exprimer votre talent de musicien, pas en faisant des gammes.

 

Tout le monde admire Messi lorsqu’il joue des matchs ! Pas lorsqu’il fait des tours de terrain !

Vous en avez quelque chose à faire vous de la vitesse maximale aérobique de Messi ?
Moi non plus ! Ce qu’on veut c’est qu’il marque des buts !

Et vous ? Dites moi dans les commentaires quel est votre but dans la musique !

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...[hcshort id="5"]

4 réflexions au sujet de « Comment travailler la musique efficacement en autodidacte ? »

  1. Bonjour Tom,

    Personnellement, mon objectif est d’arriver à jouer des arrangements le plus fluide possible
    et le mieux possible sur le plan rythmique et de la musicalité car je n’ai pas une excellente oreille musicale. En même temps, je souhaite apprendre vraiment la musique, en comprendre toutes les subtilités (vaste programme) et j’aimerai savoir lire la musique
    (bien sûr je lis les tablatures comme beaucoup de guitaristes). Certaines personnes jouent merveilleusement bien d’un instrument sans rien connaître de la musique, mais ce n’est pas mon cas.

    Merci pour tes articles

    A Bientôt

    Thierry

    • Bonjour Thierry, tu devrais affiner tes objectifs en étant plus précis. Quels arrangements veux-tu jouer ? Dans quels morceaux on peut trouver ce type d’arrangements ? Faire une liste de morceaux à maitriser avec le type d’arrangements que tu veux acquérir peut être une bonne chose. N’hésites pas à décomposer tes objectifs en sous-objectifs 😉

      Je ferai un article la dessus

      Bon Courage

      Tom

  2. *Bonjour Tom,je ne joue aucun instrument.Mais au fond de moi je sens les mélodies en écoutant de la musique alors que je n’y connais rien.mon objectif dans la musique est de me faire plaisir et rendre heureux les gens.Et je ne peux pas vous expliquer combien j’adore la musique.Mais je souhaiterai savoir comment debuter en musique? A bientot et merçi pour tes articles

    • Bonjour Dia,

      c’est vrai qu’il est difficile de savoir par où commencer tellement c’est vaste. Ça me donne l’idée de faire un article sur le sujet. Déjà quel type de musique te plaît ? Quel instrument t’attire le plus ?

      Ensuite tu commence à apprendre les bases, te fixer des objectifs et commencer à apprendre petit à petit. c’est comme la musculation : au début on soulève des poids pas très lourds et petit à petit, on augmente la charge jusqu’à devenir super balèze !

      Si tu es vraiment débutant, le mieux c’est de prendre un prof et une fois que tu auras les bases et que tu comprendras comment ça fonctionne tu pourras faire tes propres programmes.

      Je te conseille de lire mon article dans lequel je donne des pistes pour se former :

      http://devenir-musicien.com/6-pistes-pour-bien-vous-former/

      Tu peux aussi jeter un oeil à la partie « Théorie musicale » du site où j’explique les bases 😉

      Bon Courage et Bonne Chance

      Tom

Laisser un commentaire